Home Accueil Home Home

Association "Chiens de protection des troupeaux Suisse"

Les chiens de protection des troupeaux (CPT) sont un élément essentiel du programme de protection des troupeaux national. Ce programme a pour but de permettre une cohabitation entre les animaux de rente et les grands prédateurs avec un minimum de conflit. Toutefois, l'état de vigilence permanent de ces chiens et leur comportement de protection sont fréquemment à l'origine d'incidents et de conflits avec des tiers, notamment avec des touristes.

Dès lors, les détenteurs de CPT doivent faire face à un double défi: d'une part, la société exige des détenteurs d'animaux de rente qu'ils protègent leurs troupeaux des attaques de grands prédateurs en engageant leur propre responsabilité et, d'autre part, elle souhaite qu'aucun conflit ne soit généré par ces chiens. Par "aucun conflit", on entend que l'utilisation des chiens de protection soit conforme à la législation en vigueur (conformité au droit) et les incidents évités.

L'association "Chiens de protection des troupeaux Suisse" (CPT-CH), rempli selon ses statuts un rôle centrale pour une utilisation conforme au droit des CPT. Elle a pour but de réunir les personnes qui utilisent activement des CPT. Les détenteurs d'animaux de rente qui utilisent activement des CPT sont donc invités à devenir membre de cette association aux côtés des éleveurs de CPT. En plus de son engagement pour une utilisation des CPT conforme au droit, cette association représente les intérêts de ses membres vis-à-vis des autorités et de la société. L'objectif le plus important est d'obtenir une utilisation des CPT avec un minimum de conflit.

L'association "CPT-CH" a été fondée en 2011 sur mandat de la confédération. L'acceptation de la motion de Hansjörg Hassler «Soutien de la Confédération pour la protection des troupeaux contre les grands carnivores» a été un déclencheur. Cette motion ne demande pas seulement des solutions pour un financement à long terme des mesures de protection des troupeaux mais aussi une protection juridique et une clarification de la problématique de la responsabilité en relation avec les cas de morsures ainsi que le monitoring des chiens de protection des troupeaux. La fondation de cette association, largement financé par l'OFEV, est la réponse à ces exigences.